Humanités … vétérinaires :

C’est en 1761, qu’a été fondé la première école vétérinaire du monde, à l’initiative de Claude Bourgelat [Lyon, 11 novembre 1712 – Paris, 3 janvier 1779], « Ecuyer du Roi tenant l’Académie d’équitation de Lyon », qui l’installa à Lyon dans un ancien relai de poste dit le « Logis de l’Abondance », devenu en 1980, le Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, sur le quai Chauveau.
La profession vétérinaire doit ses origines à ce fondateur de l’hippiatrique (médecine des chevaux) qui est aussi le promoteur du concept de « biopathologie comparée » sans lequel la médecine moderne n’aurait jamais pu connaitre aussi rapidement les fantastiques progrès qu’elle a connu au cours des deux siècles suivants … « sans frontière entre les médecines » aurait dit Charles Mérieux !
Claude Bourgelat peut, sans nul doute, être qualifié de visionnaire et de bienfaiteur de l’humanité. En France, tout vétérinaire entrant en fonction doit faire le Serment de Bourgelat, tout comme les médecins ont un serment d’Hippocrate. A l’occasion des 250 ans des débuts de la médecine vétérinaire moderne, 2011 a été déclarée Année Mondiale Vétérinaire.
(Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Bourgelat)

2 pensées sur “Humanités … vétérinaires :”

  1. Bonjours,
    J’ai un chien Doberman âgée de 1 an, après biopsie il s’avère avoir une insuffisance rénal de naissance, je voudrai savoir si il existe des plantes suceptible de retardé l’évolution de cette maladie.
    Merci de me répondre
    MMe MICHEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *