Biographie de Marcel MEUNIER, herboriste diplômé

    marcel_meunier_01_sMarcel MEUNIER est né le 30 juillet 1900 et nous a quittés prématurément en juillet 1950.

  Il entra à 18 ans comme apprenti préparateur à la pharmacie DEMARS, à MIRIBEL (Ain).

  A cette époque, on utilisait encore à l’officine de nombreux éléments de la galénique traditionnelle (teintures, cachets, pilules, suppositoires,                     potions et élixirs divers). D’autre  part, les infirmières libérales étaient rares et les piqures, pansements, petits soins d’urgence et premiers secours               étaient souvent pratiqués à la pharmacie.

  A 20 ans, à la suite d’une rupture de la rotule liée à un accident de bicyclette, il subit plusieurs interventions sur le genou par le Professeur                                TAVERNIER
Une infection postopératoire ne laissa d’autre choix qu’une suppression de l’articulation avec une arthrodèse tibio-fémorale. Les conséquences en furent une jambe raide, raccourcie de 7cm, engendrant une importante boiterie. Secondairement, un diabète découvert peu après ces opérations nécessita des soins constants.

Après son mariage, en 1922, il continua à assurer, malgré sa nouvelle infirmité, ses fonctions de préparateur compétent et apprécié dans la pharmacie DEMARS, bientôt rachetée par Madame Alice DESCHAMPS, pharmacien. En plus de ses activités normales de clientèle, il mit à profit ses connaissances galéniques pour créer quelques spécialités et produits conseil qui eurent un certain succès auprès des médecins et des pharmaciens régionaux. On peut citer les cachets PHYDES, le PANTONAL, les pastilles St Romain, les litho-sels, le ZENOPAL, etc.

Pendant la guerre, de 1942 à 1944, il assura seul, avec la couverture légale de quelques étudiants en 4ème année de pharmacie, la gestion de l’officine et du laboratoire de spécialités.

En effet, Monsieur et Madame DESCHAMPS, résistants de hautes responsabilités, étaient recherchés par la Gestapo et durent fuir, lui en Angleterre et son épouse dans un petit village de Corrèze. La pharmacie fut perquisitionnée deux fois, sans succès heureusement ; les 100 exemplaires du journal clandestin « Franc-Tireur » que distribuait notre père étant dissimulés dans un tonneau de talc !

Ayant rendu intacte la pharmacie à ses propriétaires, après la libération, et aspirant à une indépendance professionnelle, il décida de valoriser le diplôme d’herboriste qu’il avait obtenu en 1926.

Bien que la délivrance du diplôme d’herboriste ait été supprimée en 1941 par le gouvernement de VICHY, les herboristes en exercice conservaient leurs droits jusqu’à leur retraite. En 1945, Marcel MEUNIER décida de quitter la pharmacie de MIRIBEL et acheta à Madame BERTRAND, herboriste, 1 rue DUVIARD son magasin qui avait élargi ses activités à la parfumerie et aux produits de beauté.

En même temps, il acheta à Monsieur VISNIKS, gendre de Madame BERTRAND, une petite entreprise de conditionnement de plantes médicinales en sachets de cellophane. Ces locaux étaient situés également rue DUVIARD, en face de l’herboristerie. Ces sachets étaient vendus aux pharmaciens et herboristes grâce à un petit réseau de représentants multicartes, sous la marque FLORHERBA.

C’est alors qu’il décida de mettre en œuvre la fabrication de nouets individuels de gaze pour infusions de thé, tilleul, menthe, verveine, etc. A l’époque, le marché en était pratiquement monopolisé par la marque TWININGS.

Le local initial devenant trop exigu, il loua, 3 rue RICHAN un grand atelier où secrétariat, stockage, conditionnement et expéditions pouvaient être réalisés plus efficacement.

Notre mère partageait son temps entre l’herboristerie de détail et la gestion de l’entreprise. Notre oncle et une dizaine d’ouvrières s’activaient à la fabrication. La mise en nouets de gaze n’était pas encore automatisée et une quinzaine de travailleuses à domicile avaient été sélectionnées, après un stage de formation, pour assurer une production régulière. Elles étaient payées « aux pièces » et se déclaraient satisfaites de ce complément de revenu.

Un réseau de représentants proposait ces produits aux restaurants, cafés et salons de thé. Ces débuts étaient prometteurs et l’amortissement des emprunts était en bonne voie.

Très estimé par ses confrères, Marcel MEUNIER fut nommé Vice-président du Syndicat des Herboristes.

C’est alors qu’un infarctus le foudroya en 1950 (son éloge funèbre fut prononcée par Monsieur FRIARD). La situation devint difficile.

Notre mère dut vendre l’herboristerie de la rue DUVIARD à Monsieur CHAMAILLOU et se consacra à FLORHERBA.

Avec un courage admirable elle tint l’entreprise à bout de bras, remboursa en 4 ou 5 ans toutes les dettes et la vendit aux alentours de 1966 à Monsieur BLANC, un des principaux représentants. Celui-ci l’exploita quelques années avec l’aide de sa famille.

Depuis lors, les renseignements me manquent. J’ai appris que la marque FLORHERBA est encore exploitée à MASSIEUX dans l’Ain et il serait intéressant de connaitre les différentes évolutions de l’entreprise jusqu’en 2011.

Notre père fut un homme toujours engagé, très créatif, sociable, sans cesse à l’affut d’une idée nouvelle. Sa trop brève existence ne lui a pas permis de voir se concrétiser la réussite totale de FLORHERBA.

Notre mère continua son œuvre avec efficacité et leurs vies furent, pour nous, exemplaires.


Leurs enfants : Fleury, Thérèse et Pierre

Auteur : Coach en Phyto_Bien-être®

Docteur vétérinaire – Phytothérapeute D.U. Acupuncture et Médecine Traditionnelle Chinoise (Fac. Med. Paris XIII) Maître Praticien Programmation Neuro-Linguistique et Hypnose Ericksonnienne Coach en Phyto-Bien-être® : le Bien-être par les plantes et les produits de la Nature Dysfonctionnement chronique des métabolismes énergétiques Vieillissement prématuré des fonctions physiologiques Transitions - Saisonnalités - Ligne de Vie® Bilan Immuno-Alimentaire® (IgG) - Chrono-Observance® – Nutrition & Diététique Accompagnement personnalisé pour plus de Santé et Bien-être®

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *